Acceuil ÉCONOMIE Affaire Benalla: « L’arroseur est arrosé »… Mélenchon à Mediapart
ÉCONOMIE - POLITIQUE - SOCIÉTÉ - 6 février 2019

Affaire Benalla: « L’arroseur est arrosé »… Mélenchon à Mediapart

L’insoumis règle ses comptes alors que l’affaire Mediapart a eu un grand soutien de la classe politique.

Mélenchon a dressé sur son Twitter un  parallèle entre les perquisitions visant son parti en mois d’Octobre et celle de Mediapart.

« Ce qui est fait à ‘Mediapart’ prépare d’autres mauvais coups contre d’autres médias »

« Mais voilà que l’arroseur est arrosé. ‘Mediapart’ est pris à son tour dans les manipulations de coups tordus entre divers étages de la police et de la justice », s’est moqué Jean-Luc Melenchon, écrivant par la suite : « Les médias, la police et la justice fonctionnent en circuit fermé depuis des années. Les uns achètent des informations à certains des autres qui ne devraient pas les vendre ». Selon lui, « ‘Mediapart’ aurait dû comprendre à temps ce que signifiait l’agression contre ‘La France insoumise’, les inquisitions sous prétexte de dossiers bidonnés » et « aurait dû se rendre compte que le pouvoir macroniste voulait seulement ouvrir un feuilleton judiciaire à rebondissements contre (lui) ».

Toutefois, même s’il a estimé « discutables » et « détestables » les méthodes de « Mediapart », Jean-Luc Mélenchon a assuré qu’il voulait défendre la liberté de la presse. « Il faut comprendre que le coup porté contre la rédaction de ‘Mediapart’ en annonce d’autres contre d’autres rédactions (…) Ce qui est fait à ‘Mediapart’ prépare d’autres mauvais coups de même nature contre d’autres médias ou d’autres formations politiques », a-t-il souligné. Et de conclure : « Que ‘Mediapart’ n’oublie pas ses erreurs s’il veut être utile au moment qui commence. Nous, nous n’oublierons pas que nos principes doivent profiter aussi à nos adversaires, même les moins sympathiques. »