Acceuil POLITIQUE Aucune trace de torture sur les détenus des événements d’Al-Hoceima transférés vers d’autres prisons (CNDH)
POLITIQUE - 13 novembre 2019

Aucune trace de torture sur les détenus des événements d’Al-Hoceima transférés vers d’autres prisons (CNDH)

Aucune trace de torture n’a été constatée sur les détenus dans le cadre des événements d’Al-Hoceima transférés de la prison Ras Al Ma vers d’autres établissements pénitentiaires, a assuré mercredi le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) au terme de visites sur place.

Dans un communiqué, le CNDH a affirmé que les six détenus transférés de la prison Ras Al Ma (Fes) vers les prisons Tifelt 2, Toulal 2 (Meknès), Ain Aicha (Taounate), Taza et Guercif, ont été soumis à un examen médical à leur arrivée, à l’exception d’un seul cas.

Lors des visites des prisons de Toulal 2 et Ain Aicha, la délégation du CNDH a pu constater “l’état déplorable des cellules disciplinaires qui ne disposent ni d’éclairage, ni d’aération et ce en contradiction avec la disposition 13 de l’ensemble de règles minima des Nations unies pour le traitement des détenus”.

“Certains détenus ont déclaré avoir entamé une grève de la faim depuis leur transfert aux cellules disciplinaires”, relate le conseil, précisant que “d’après les informations vérifiées, cette grève de la faim a été arrêtée”.