Acceuil ÉCONOMIE Bulletin économique de l’Europe orientale
ÉCONOMIE - 15 août 2019

Bulletin économique de l’Europe orientale

Le Produit intérieur brut (PIB) de la Pologne a augmenté de 0,8% au deuxième trimestre comparativement au trimestre précédent, après 1,4% entre janvier et mars, selon une estimation flash publiée mercredi par le Bureau national des statistiques (GUS).

En glissement annuel, le PIB polonais a augmenté de 4,1% au deuxième trimestre, contre 4,6% au 1e trimestre, selon les chiffres corrigés de variations saisonnières.

Selon le bureau de statistiques, la Pologne a affiché en 2018 une croissance de 5,1%, après 4,6% en 2017.

Le budget 2019 table sur une croissance de 3,8% avec un déficit public à 1,7% du PIB.

0-0-0-0 Grèce

La Commission européenne a recommandé dernièrement au gouvernement grec de nommer des personnalités effectivement indépendantes pour encadrer l’Autorité grecque de la concurrence, rapporte la presse locale.

La même source indique que la porte-parole de la Commission, Vanessa Mock, a confirmé lors d’un point de presse l’entretien téléphonique qu’a eu à ce sujet, le 10 août, le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, avec la commissaire à la concurrence. Rappelant la teneur de la directive communautaire 1/2019, non encore transposée dans le droit grec et prévoyant l’indépendance des autorités nationales chargées de la concurrence, la presse locale indique que les pays membres de l’Union européenne doivent harmoniser leur droit national jusqu’au 4 février 2021, s’agissant de cette directive. 

0-0-0-0

Russie La Banque centrale russe a indiqué, mercredi, que les réserves internationales du pays ont atteint 518 milliards de dollars depuis début août et que les réserves ont considérablement augmenté ces quatre dernières années, ont rapporté des médias russes.

L’agence de notation internationale Fitch s’attend à ce que les réserves internationales de la Russie continueront à se développer d’ici la fin de l’année à 537 milliards de dollars et à 591 milliards de dollars d’ici fin 2021.

La Russie s’emploie depuis des années à augmenter ses réserves d’or et à s’éloigner du dollar américain dans le cadre d’une politique visant à limiter l’effet des sanctions de Washington contre Moscou et des inquiétudes grandissantes liées à l’énorme dette publique américaine.

La Russie devrait se classer au quatrième rang mondial en termes de réserves internationales, y compris d’or, de devises et d’autres actifs, dans le cadre de sa politique visant à s’éloigner du dollar .

MAP