Acceuil BUZZ Fin de l’octogone
BUZZ - ÉCONOMIE - POLITIQUE - SPORT - 1 février 2019

Fin de l’octogone

La culture du clash dans le rap a connu une grande popularité ces derniers mois dans la scène hip-hop mondiale. Adapté au format de contenu viraux propres à notre époque souvent trash et choquants, c’est devenu un outil pour faire la promo de son disque ou juste pour ne pas se faire oublier. Le rap est-il entrain de tomber dans le piège du clique.

Le premier clash marquant si on peut dire fut celui entre Eminem et Machine Gun Kelly. Eminem venait de sortir son dernier album, toujours  aussi attendu par les fans et la critique. Dans l’un de ses couplets, dans l’une de ces chansons plusieurs rappeur en prennent pour leur grade. Machine Gun Kelly était l’un deux. Sa réaction déjà avait fait le tour du web, où on pouvait voir ce dernier ouvrir carrément une bouteille de champagne pour avoir été “mini-clashé” dans un son de la légende Eminem.

L’opportunité était trop bonne. Ce dernier signa un disque, produit comme il se doit, dédié uniquement à Eminem pour le faire réagir et provoquer une réponse de sa part. Beaucoup l’ont loué pour sa musique mais surtout sur la manière et le courage avec lesquels il avait osé attaqué Eminem. La réponse de ce dernier devenait dès lors nécessaire. Et quelle réponse ! Plus d’une centaine de millions de vues en un temps record. Les deux morceaux ont cumulé plus de 400 millions de vues. Et puis plus rien, Gun Kelly commençait à enchaîner les concerts, Eminem poursuivait la promo de son album. Mais à la vue de ces chiffres on devine bien l’appétit des internautes pour ce genre de contenu et ça des artistes ont bien dû le remarqué aussi.

En France, peu de temps après, scène de bagarre entre Booba et Kaaris à l’aéroport d’Orly. Condamnés en justice pour leurs actes, ces deux derniers en remettent une couche avec l’annonce de leur combat dans un octogone “pour enterrer la hache de guerre”. Et là encore, les chiffres donnent le tournis, des sommes annoncées de 1 Millions d’Euros rien que pour Kaaris! Promu par Cyril Hanouna, annoncé une première fois en Bruxelles, puis en Suisse ce fameux “combat du siècle” se dirigerait à l’heure actuelle beaucoup plus à une annulation pure et simple. Mais que dire du clash national entre Don Bigg versus Dizzy Dros et la nouvelle génération de la scène hip hop marocaine. L’histoire a passionné les amoureux du rap comme ses amateurs.

Numéro 1 sur le trend Youtube lors de la sortie du titre de Bigg ou lors de la sortie de celui de Dizzy. Plus d’une trentaine de millions de vues cumulées. Mais encore une fois comme pour les exemples cités plus haut, les choses finissent par se tasser. 3azzi vient de se faire rattraper pour une histoire de droits d’auteurs, Don commence déjà la promo de son dernier album avant même sa sortie.

Le business restera toujours le nerf de la guerre et apparemment tous les moyens sont bons.