Acceuil ÉCONOMIE Israël: Ikea poursuivi pour avoir effacé les femmes d’un de ses catalogues
ÉCONOMIE - POLITIQUE - 28 février 2019

Israël: Ikea poursuivi pour avoir effacé les femmes d’un de ses catalogues

Ikea, qui avait délibérément occulté en 2017 la présence de femmes et de filles dans les photos d’un catalogue destiné à la communauté ultra-orthodoxe en Israël, s’était attirée les foudres de la société civile pour “discrimination sexuelle”. Aujourd’hui, l’enseigne d’ameublement est poursuivie en justice, selon la presse israélienne.

Ikea avait publié il y a deux ans un catalogue qui ciblait essentiellement la communauté haredi, des juifs ultra-religieux très présents en Israël et qui rejettent – en partie – la modernité. Deux ans plus tard, la branche israélienne du géant suédois est accusée de “nuire aux femmes”, selon le Centre israélien d’action religieuse (IRAC) à l’origine de la plainte déposée.

Le tribunal du district de Jérusalem a reçu, mardi, une pétition visant à approuver le procès de plusieurs millions de dollars intenté contre Ikea par l’IRAC, qui se présente comme un groupe de défense des libertés de conscience, de foi et de religion en Israël, et Hannah Katsman, une femme juive orthodoxe moderne, révèle Haaretz.

Le catalogue, dans lequel ne figuraient que des hommes, mettait en évidence des articles plébiscités par les familles ultra-orthodoxes, qui ont généralement de nombreux enfants, comme des lits superposés et des étagères permettant d’entreposer de larges collections de livres saints.