Acceuil BUZZ Jeff Bezos patron d’Amazon victime de chantage commandité par Riyad
BUZZ - ÉCONOMIE - POLITIQUE - 8 février 2019

Jeff Bezos patron d’Amazon victime de chantage commandité par Riyad

Jeff Bezos, l’homme le plus riche du monde, a fait l’objet d’un chantage à la photo intime… et a choisi de tout révéler. Jeudi 7 février, le fondateur d’Amazon et propriétaire du Washington Post, a expliqué, dans un long texte, comment American Media Inc (AMI), propriétaire du tabloïd The National Enquirer, a orchestré cette machination contre lui, visiblement pour qu’il renonce à enquêter sur les liens avec l’Arabie saoudite de ce groupe proche de Donald Trump.


Visiblement, ce sont les liens entre AMI et l’Arabie saoudite qui, cette fois, seraient le point sensible. Pour des raisons qui restent à être mieux comprises, l’angle saoudien semble toucher une corde particulièrement sensible.


Le tabloïd a d’ailleurs fait une « une » pro-Arabie saoudite, vantant le prince héritier, Mohammed Ben Salman (« MBS »).


Selon Associated Press, AMI aurait transmis à l’ambassade saoudienne de Washington une copie numérique du magazine plusieurs semaines avant parution, ce qui pourrait indiquer l’existence d’une relation entre l’éditeur de presse et le royaume, ce que les deux intéressés ont toujours nié. AMI, fortement endetté, aurait cherché un soutien financier auprès de Riyad.
Les relations entre Jeff Bezos et Donald Trump sont détestables depuis des années. Bezos sur Twitter, avait annoncé, fin 2015, qu’il réserverait à Donald Trump une place sur une de ses fusées. Le hashtag disait : #envoyezedonalddanslespace.