Acceuil ÉCONOMIE La délégation marocaine débute sa participation effective au Congrès du Conseil de l’Europe dans le cadre du partenariat pour la démocratie locale
ÉCONOMIE - POLITIQUE - 4 avril 2019

La délégation marocaine débute sa participation effective au Congrès du Conseil de l’Europe dans le cadre du partenariat pour la démocratie locale

Les membres de la délégation marocaine ont débuté, mercredi, leur participation effective au Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux (CPLR) du Conseil de l’Europe, au lendemain de l’obtention par le Royaume du statut de partenaire pour la démocratie locale, par un échange avec la Secrétaire générale adjointe du Conseil de l’Europe, Gabriella Battani-Dragoni, sur les moyens de concrétiser ce partenariat sur le terrain.

Le président de l’association des Régions du Maroc (ARM), Mohand Laenser, qui conduit la délégation marocaine, a évoqué « un échange très fructueux » qui a été l’occasion de réaffirmer l’engagement « réel » et « volontaire » du Maroc pour élargir le champ de la démocratie locale à travers un certain nombre d’axes, « essentiellement la régionalisation avancée, mais aussi l’autonomie qui a été donnée par la constitution à toutes les collectivités locales ».

« Nous avons évoqué aussi ce que peut apporter ce statut au Maroc, parce que nous allons renforcer la coopération existante entre les institutions européennes et le Royaume, surtout les collectivités locales », a-t-il indiqué dans une déclaration à la MAP à l’issue de cet entretien qui s’est déroulé en présence de M. Abdelouahhab El Jabri, gouverneur à la Direction Générale des Collectivités Locales relevant du ministère de l’Intérieur, ainsi que du Consul général du Royaume à Strasbourg, Khalid Afkir.

Pour ce qui est des moyens de renforcer ce partenariat, M. Laenser qui est également président de la Région de Fès-Meknès, a indiqué que cela commence par détailler les programmes, « sur ce que peut faire le Maroc avec le Conseil de l’Europe et ce qu’il peut faire en tant que plateforme et porte d’ouverture sur un certain nombre de pays avec lesquels il a de très bonnes relations », citant particulièrement les pays subsahariens et africains.

A cet égard, la délégation marocaine, a-t-il dit, a constaté auprès des instances du Conseil de l’Europe et de son Congrès « la volonté très ferme d’accompagner le Maroc dans l’intérêt mutuel ».

« Car pour le Conseil de l’Europe aussi, la réussite du Maroc est un exemple pour l’ensemble des pays méditerranéens », a-t-il expliqué, rappelant que le Maroc est « très engagé sur cette politique méditerranéenne » au vu de sa participation à différentes institutions s’occupant de la Méditerranée.

« Je pense que c’est gagnant-gagnant. En tout cas, on est très fier et très heureux d’avoir abouti à ce stade de rapprochement avec le Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux du Conseil de l’Europe après des démarches et contacts qui ont duré assez longtemps », a ajouté M. Laenser, convaincu qu’au lendemain de son accès au statut de partenaire pour la démocratie locale « le Maroc est aujourd’hui réellement le partenaire privilégié de cet ensemble euro-méditerranéen ».

Abondant dans le même sens, le président de l’Association marocaine des Présidents des conseils communaux (AMPCC) – président de la commune d’Al Hoceima, Mohamed Boudra a relevé qu’ « aujourd’hui on a démarré effectivement le partenariat entre le Maroc et le Conseil de l’Europe concernant la démocratie locale », notant que l’accès du Royaume au statut de partenaire pour la démocratie locale du Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux du Conseil de l’Europe a été rendu possible d’abord grâce aux hautes orientations royales contenues dans différents discours qui insistent sur la question de la régionalisation avancée, et la mobilisation des élus locaux et régionaux autour de cette question.

Le Maroc est le premier pays à bénéficier de ce statut qui offre aux pays du voisinage du Conseil de l’Europe un cadre privilégié de dialogue et de contacts institutionnels avec leurs homologues européens.

M. Boudra a formé l’espoir de voir ce nouveau partenariat avec le Conseil de l’Europe contribuer au développement encore davantage au Maroc de la démocratie locale et la régionalisation avancée, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, ainsi qu’au rapprochement entre les citoyens des deux rives.

La délégation marocaine participant à la 36e session du Congrès est composée de 9 membres représentant différentes régions du Royaume, dont les trois présidents des associations marocaines de pouvoirs locaux et régionaux. Il s’agit de MM. Mohand Lanenser, président de l’association des Régions du Maroc (ARM), Mohamed Boudra, président de l’Association marocaine des Présidents des conseils communaux (AMPCC), et Saâd Ben Mbarek, président de l’Association marocaine des Présidents des conseils préfectoraux et provinciaux (AMPCPP).

M. Laenser et M. El Jabri devront s’adresser mercredi en plénière devant les membres du Congrès, lors d’un débat qui sera introduit par une présentation du Partenariat Sud-méditerranéen par les porte-paroles du Congrès, Piero Fassino, et Constance de Pelichy.

La délégation marocaine comprend également Yenja El Khattat, président de la région Dakhla-Oued Ed-Dahab, Aicha Aït Haddou, présidente de la Commune d’Azilal, Badiâ Bennani, présidente du conseil d’arrondissement d’Agdal Hay Riyad-Rabat, Fatna Khyel, présidente de la Commune de Arbaoua, Abdelaziz Omari, président de la commune de Casablanca, et Mohamed Yassine Daoudi, président de la commune de Guisser.

Les membres de la délégation devraient tenir en marge de la session des échanges de vue bilatéraux notamment avec Anders Knape, Président du Congrès, Xavier Cadoret, président de la Chambre des pouvoirs locaux, et Gunn-Marit Helgesen, présidente de la Chambre des régions, ainsi qu’avec les Présidents des groupes politiques.

La participation marocaine à la 36-ème session du Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux est marquée par une exposition mettant en avant le potentiel économique et socio-culturel des régions du Royaume.

Cette exposition qui a lieu tout au long de la semaine au siège du Conseil de l’Europe, est organisée conjointement par le Consulat général du Maroc à Strasbourg et la Direction Générale des Collectivités Locales relevant du ministère de l’Intérieur.