Acceuil ÉCONOMIE La justice suédoise rejette la demande d’arrestation de Julian Assange pour viol
ÉCONOMIE - POLITIQUE - 3 juin 2019

La justice suédoise rejette la demande d’arrestation de Julian Assange pour viol

La justice suédoise a débouté, lundi, le parquet qui demandait le placement en détention par défaut de Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, poursuivi pour un viol présumé commis en Suède en 2010, et détenu à Londres.

Il n’y aura pas de mandat européen pour un transfèrement de Julian Assange en Suède. Le tribunal suédois d’Uppsala a débouté, lundi 3 juin, le parquet qui demandait le placement en détention par défaut de Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, poursuivi pour un viol présumé commis en Suède en 2010 et détenu à Londres.

Prescription des faits en août 2020

La décision des juges, susceptible d’appel, est un revers pour l’accusation qui espérait un transfèrement en Suède de l’Australien avant la prescription des faits en août 2020.

Son arrestation, à Londres, le 11 avril, suivi de la réouverture de l’enquête pour viol par la procureure en charge de l’instruction, Eva-Marie Persson, avait ravivé l’espoir de la plaignante et de son avocate de voir Julian Assange, 47 ans, remis au pays scandinave.

Le parquet avait demandé son placement en détention, la semaine suivante, en son absence « en raisons de soupçons de viol ».