Acceuil ÉCONOMIE La mise en œuvre des instruments prévus par le document sur le partenariat stratégique Maroc-Espagne
ÉCONOMIE - POLITIQUE - 4 juin 2019

La mise en œuvre des instruments prévus par le document sur le partenariat stratégique Maroc-Espagne

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita a examiné, lundi à Rabat, avec son homologue espagnol, Josep Borrell, la mise en oeuvre prochaine des instruments prévus par le document sur le partenariat stratégique Maroc-Espagne signé à l’occasion de la visite officielle effectuée en février dernier dans le Royaume par le Roi Felipe VI.

Un mémorandum d’entente établissant un partenariat stratégique multidimensionnel entre le Royaume du Maroc et le Royaume d’Espagne avait été signé lors d’une cérémonie présidée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Souverain espagnol, à l’occasion de cette visite officielle.Le document sur le partenariat stratégique prévoit des structures pour le renforcement du dialogue politique et la coopération sécuritaire, a expliqué M. Bourita dans un point de presse conjoint avec son homologue espagnol à l’issue de leurs entretiens, ajoutant qu’il vise également à donner une forte impulsion aux relations économiques bilatérales.Ce document prévoit aussi la promotion des échanges culturels et de la connaissance mutuelle entre les deux peuples voisins, a-t-il dit, se félicitant des contacts continus et de l’interaction régulière entre le Maroc et l’Espagne.L’entretien a été, par ailleurs, l’occasion de passer en revue les relations bilatérales et des questions régionales, a indiqué M. Bourita, faisant savoir qu’il a également évoqué avec M. Borrell la Réunion de haut niveau qui devrait avoir lieu au début de l’année prochaine et qui permettra de construire sur les acquis de la visite du Roi Felipe VI au Maroc et de renforcer davantage les relations bilatérales.Cette rencontre sera précédée du forum parlementaire maroco-espagnol, a noté M. Bourita, rappelant que la dernière Réunion de haut niveau a eu lieu il y a quatre ans en Espagne.L’entrevue a été aussi l’occasion d’évoquer les prochaines échéances au niveau euro-méditerranéen, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, a affirmé M. Bourita, faisant savoir que sur beaucoup de ces questions régionales, les deux Royaumes partagent la même vision.La dynamique bilatérale se renforce et la concertation politique entre le Maroc et l’Espagne est permanente, s’est-il réjoui.Il a sur un autre registre relevé que l’Espagne a joué un rôle déterminant dans le renforcement des relations entre le Maroc et l’UE notamment durant les deux dernières années qui ont connu des «péripéties judiciaires difficiles», assurant que «la bonne volonté et l’engagement notamment de nos amis espagnols nous ont permis une sortie par le haut et aujourd’hui on peut se projeter dans une autre perspective». Après avoir rappelé que le Maroc fête cette année 50 ans des relations avec l’UE, le ministre a estimé que le contexte exige qu’on porte un regard différent sur ces relations. «L’Europe change, le Maroc change et le contexte régional bouge», a-t-il fait valoir, notant l’importance de réfléchir à l’avenir de ces relations.  Le Maroc a toujours construit une relation graduelle avec l’Europe, a-t-il dit, appelant à chercher les mécanismes qui permettent à cette relation de s’adapter à ces évolutions. Le Maroc a été toujours pionnier dans ses relations avec l’UE, a poursuivi M. Bourita, faisant observer qu’à la veille de la réunion du conseil d’association, le Royaume souhaite proposer aux Européens une vision par rapport au futur de ces relations.