Acceuil SOCIÉTÉ L’Agence urbaine de Laâyoune, appelée à élaborer une vision de développement prospective
SOCIÉTÉ - 24 juin 2019

L’Agence urbaine de Laâyoune, appelée à élaborer une vision de développement prospective

L’Agence urbaine de Laâyoune (AUL) est appelée à élaborer une vision de développement dans le champ de son intervention, à la faveur d’une « nouvelle perspective innovatrice, prospective, proactive et durable », a souligné, vendredi à Laâyoune, le ministre de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Abdelahad Fassi Fihri.

Cette stratégie devra s’appuyer sur une planification stratégique portant sur « la promotion de la résilience et de la cohésion sociale et spatiale », tout en identifiant les principales missions de toutes les parties prenantes en vue de donner une valeur ajoutée à l’économie locale et favoriser l’équilibre territorial, a affirmé M. Fassi Fihri lors de la 14ème session du Conseil d’administration de l’AUL.

A cet égard, il a invité l’Agence urbaine à s’engager davantage en faveur de la mise en œuvre des projets inscrits dans le nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancé par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 40è anniversaire de la Marche Verte.

Il importe ainsi pour l’AUL de se positionner comme force de proposition au service du développement local et du chantier de régionalisation en tant que choix irréversible pour relever les différents défis actuels et à venir, a insisté le ministre.

Cet objectif, a-t-il poursuivi, ne saurait être atteint qu’à travers un diagnostic minutieux des espaces et la mobilisation de leurs propres capacités, insistant sur la nécessité pour l’AUL d’œuvrer aux côtés d’autres intervenants locaux, pour trouver des solutions aux difficultés de développement urbain et promouvoir ainsi les zones à vocation rurale.

M. Fassi Fihri a mis en avant, dans ce sens, l’adhésion de l’agence urbaine de Laâyoune, depuis sa création, au chantier de couverture en documents d’urbanisme, ainsi que ses efforts pour le développement des mécanismes de gestion urbain par le biais de facilitation des procédures d’obtention des autorisations et permis dans le domaine d’urbanisme.

Concrètement, il a fait savoir que la lutte contre l’habitat insalubre à Laâyoune a abouti à la réalisation par la Société Al Omrane Al Janoub des lotissements Al-Wifaq, 25 mars et Al-Wahda (deuxième tranche) dans le cadre du nouveau programme d’habitat et d’urbanisme des provinces du Sud du Royaume (2007-2015).

Chiffre à l’appui, l’aménagement et l’équipement de 16.577 lots de terrains, dont 65% réalisés dans le cadre du programme « Villes sans habitat insalubre », ont nécessité la mobilisation par le ministère de tutelle d’une enveloppe budgétaire de l’ordre de 1.272,93 millions de dirhams.

Sur ce registre, le ministre a relevé que le programme additionnel pour l’aménagement desdits lotissements prévoit des travaux dont le coût initial est estimé à 260 millions de dirhams, précisant que 160 MDH de ce montant seront fournis par le ministère pour offrir à la population un cadre de vie adéquat.

Lors de cette réunion, qui s’est déroulée en présence du wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, ainsi que des élus et responsables locaux, il a été procédé à l’adoption du procès-verbal de la précédente session du conseil d’administration de l’AUL, des rapports moral et financier au titre de l’année 2018 et du plan d’action de l’agence pour 2019.