Acceuil POLITIQUE Le chef du Pentagone se rend au Maroc pour évoquer la coopération antidjihadiste
POLITIQUE - il y a 3 semaines

Le chef du Pentagone se rend au Maroc pour évoquer la coopération antidjihadiste

Le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, devrait se rendre vendredi au Maroc pour discuter de la coopération antiterroriste.

Le chef du Pentagone devrait arriver vendredi au Maroc après avoir conclu des voyages en Tunisie et en Algérie.

L’AFP a rapporté que la tournée au Maghreb marquera la première visite d’Esper en Afrique.

L’agence a déclaré que le secrétaire à la Défense ouvrirait sa tournée par une visite en Tunisie mercredi pour tenir «des entretiens bilatéraux avec le président Kais Ssaied et le ministre tunisien de la Défense Ibrahim Bartagi».

Esper prononcera ensuite un discours au cimetière militaire américain de Carthage, « où sont enterrés des soldats américains morts en Afrique du Nord pendant la Seconde Guerre mondiale », a indiqué l’AFP.

Citant un haut responsable militaire américain, l’AFP a rapporté que l’objectif de la visite est de renforcer les liens avec la Tunisie, un allié majeur dans la région, et de discuter des menaces que font peser les organisations extrémistes telles que Daech et Al-Qaïda dans ce pays d’Afrique du Nord.

Le chef du Pentagone se rendra ensuite en Algérie jeudi pour s’entretenir avec le président Abdelmadjid Tebboune.

La source militaire américaine a déclaré que la visite à Alger visait à «approfondir la coopération avec l’Algérie sur les principales questions de sécurité régionale, telles que la menace posée par les groupes extrémistes».

L’AFP a rapporté qu’Esper conclurait sa tournée au Maghreb à Rabat pour «renforcer les relations déjà étroites» dans le domaine de la sécurité avec le Maroc.

La source du média a rappelé que le Maroc accueille l’exercice militaire African Lion qui vise à approfondir la coopération entre les partenaires internationaux pour lutter contre le fléau des menaces terroristes dans la région.

L’événement de cette année, cependant, a été annulé en raison de la pandémie COVID-19.

Le haut fonctionnaire parlant anonymement à l’AFP n’a cependant pas révélé si le roi Mohammed VI recevrait personnellement le secrétaire américain à la Défense.

La visite d’Esper intervient une semaine après que le directeur général de la sécurité nationale et de la surveillance territoriale du Maroc (DGST-DGSN) Abdellatif Hammouchi a reçu l’ambassadeur américain au Maroc David Fischer. Ils ont discuté de la coopération bilatérale entre les deux pays dans plusieurs domaines, dont la sécurité.

Au cours de la rencontre, les deux responsables ont discuté de la coopération antiterroriste américano-marocaine, qui est devenue un modèle dans la lutte contre le terrorisme.

Les responsables de la sécurité américains et marocains échangent régulièrement des visites pour discuter de la coopération et des moyens de renforcer la collaboration.

Les États-Unis ont longtemps vanté la coopération antiterroriste avec le Maroc, qualifiant l’approche antiterroriste du pays de «globale».

Dans son rapport annuel antiterroriste, l’État de département américain a déclaré en juin que l’approche du pays contribuait à atténuer la menace du terrorisme dans la région.

Le rapport a également rappelé que toutes les unités de sécurité marocaines – y compris le Bureau central des enquêtes judiciaires (BCIJ), la DGSN, la DGST et la Gendarmerie royale – collaborent pour assurer la sécurité du Maroc.