Acceuil ÉCONOMIE Le terroriste australien veut assurer seul sa défense
ÉCONOMIE - POLITIQUE - 18 mars 2019

Le terroriste australien veut assurer seul sa défense

L’avocat du terroriste australien a annoncé ce lundi 18 mars. que le tueur Brenton Tarrant compte se deffendre seul.

L’australien Brenton Tarrant, a été inculpé pour meurtre, samedi lors d’une comparution au tribunal de district de Christchurch

L’avocat commis d’office lors de l’audience préliminaire, Richard Peters, a précisé que l’Australien avait “expliqué qu’il ne veut pas d’avocat” et “veut assurer sa défense seul dans cette enquête” rapporte l’AFP. La question de responsabilité pénale ne se pose pas dans le cas de Brenton Tarrant a estimé l’avocat qui ajoute que le prévenu “est apparu comme quelqu’un de rationnel et qui ne souffre pas de handicap mental. (…) Il semblait comprendre ce qui se passait”, a-t-il précisé selon la même source.

Dans la journée ce lundi, la Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a annoncé l’ouverture d’une enquête pour déterminer comment le suspect a réussi à échapper aux agences de renseignement avant son passage à l’acte. Elle a également annoncé que son gouvernement avait donné son accord de “principe” pour durcir la législation sur les armes. “Nous avons pris une décision en tant que gouvernement, nous sommes unis, a-t-elle déclaré, aux côtés de Winston Peters, son vice-premier ministre et partenaire au sein de la coalition au pouvoir. C’est maintenant que nous devons agir”, rapporte l’AFP.

Un peu plus tôt lundi, la police antiterroriste australienne a annoncé avoir perquisitionné deux habitations en lien avec l’attaque, indique l’agence de presse. Toutes deux sont dans l’État de Nouvelle-Galles-du-Sud, dans les villes de Sandy Beach et Lawrence et situées près de Grafton, là où le terroriste a grandi, même s’il a passé ces dix dernières années à l’étranger.

“L’objectif premier est d’obtenir formellement des éléments pouvant aider la police néo-zélandaise dans son enquête”, a expliqué la police australienne dans un communiqué. Elle n’a pas fourni plus de précision sur ce qui l’avait amenée là, ni ce qu’elle espérait y trouver. La famille de Brenton Tarrant “continue d’aider la police dans ses investigations ” et rien ne laisse craindre “une menace actuelle ou imminente”, d’après les autorités australiennes.