Acceuil ÉCONOMIE PÉTROLE & GAZ: AU MAROC, UN GISEMENT GAZIER OFFSHORE AU LARGE DE LARACHE REJOUIT CHARIOT OIL
ÉCONOMIE - POLITIQUE - il y a 3 semaines

PÉTROLE & GAZ: AU MAROC, UN GISEMENT GAZIER OFFSHORE AU LARGE DE LARACHE REJOUIT CHARIOT OIL

La société industrielle britannique Chariot Oil & Gas a découvert une augmentation significative des ressources du projet gazier offshore Anchois à Larache, dans le nord du Maroc, par rapport à son évaluation initiale des réserves de gaz.

Plus tôt ce mois-ci, le groupe a annoncé que les ressources totales de gaz récupérables dépassaient un billion de pieds cubes. Ce nombre représente une augmentation de 148% par rapport aux chiffres initialement publiés par l’entreprise.

Chariot Oil & Gas a annoncé les résultats sur le Maroc après avoir achevé le retraitement des données sismiques 3D sur le permis Lixus Offshore «Lixus»  .

Le retraitement des données sismiques a permis à l’entreprise de réaliser «des améliorations significatives à la fois en termes de qualité d’image et de contrôle de la profondeur».

« Cela a eu un impact positif sur la compréhension de la distribution et de l’étendue des sables gazeux d’Anchois. »

Suite à l’opération Chariot Oil & Gas de retraitement des données du Maroc, Netherland Sewell & Associates Inc. («NSAI») a réalisé une «évaluation indépendante mise à jour sur une zone d’environ 50 km2».

L’évaluation portait sur la découverte de gaz Anchois sur le permis Lixus, «qui a conduit à une importante mise à niveau des ressources pour le projet de développement du champ de gaz Anchois».

Le PDG par intérim de la société britannique Adonis Pouroulis, s’est dit satisfait de la mise à niveau.Il a déclaré que les travaux récents confirment la «matérialité du projet de développement du champ gazier d’Anchois. Nous continuons de penser que cet actif a la capacité d’être un projet de valeur ajoutée et à long terme d’importance nationale pour le Maroc.

La société partage également les aspirations selon lesquelles la prospectivité d’exploration est d’une ampleur «suffisante pour fournir au secteur électrique marocain un approvisionnement en gaz propre, fiable, bon marché et durable pour les décennies à venir».

Bien que le Maroc dispose de réserves notables de gaz naturel, un combustible fossile, le pays a exprimé à plusieurs reprises sa détermination à renforcer davantage sa production nationale d’énergies renouvelables.

Le PDG a promis de tenir tous les actionnaires informés des développements du projet.