Acceuil ÉCONOMIE Pourquoi les banques marocaines dirigent leurs richesses en Afrique ? (Dossier spécial 2)
ÉCONOMIE - POLITIQUE - 30 avril 2019

Pourquoi les banques marocaines dirigent leurs richesses en Afrique ? (Dossier spécial 2)

Deuxième partie:   L’intégration économique du Maroc avec les pays africains – y compris les négociations en cours pour un accord de libre-échange – attirera à son tour les fabricants étrangers pour qu’ils investissent davantage au Maroc.

Qu’est-ce qui motive l’évolution?

Le Maroc a échappé largement à la grande récession mondiale, son intégration aux marchés financiers internationaux étant minime. Mais le ralentissement de la zone euro qui a suivi ces dernières années a gelé le secteur des exportations non diversifié du royaume, qui dépendait fortement de l’Europe. Depuis lors, le Maroc a repensé sa politique financière afin de diversifier ses revenus. L’Afrique subsaharienne, avec sa population en pleine expansion, sa classe moyenne croissante et sa proximité géographique, offre une opportunité idéale.

Le Maroc a également l’intention de s’imposer comme un lien majeur entre l’Europe et l’Afrique. Les entreprises européennes ont suivi avec enthousiasme les entreprises marocaines africaines, désireuses de pénétrer dans les marchés africains. Les récentes guerres commerciales entraînant une augmentation des tarifs douaniers et la stagnation économique des pays en développement ont commencé à menacer les niveaux actuels d’exportation de véhicules automobiles. Les constructeurs automobiles espèrent que l’intégration économique du Maroc avec l’Afrique subsaharienne servira de support à la création de nouveaux marchés. Les constructeurs français et italiens Renault, PSA Group et Fiat ont déjà des sites de production au Maroc. Même le constructeur chinois BYD, soutenu par le riche investisseur américain Warren Buffett, est en train de construire une usine de fabrication de voitures dans la ville de Tanger. Le Maroc, pour sa part,

L’intégration économique du Maroc avec d’autres pays africains nécessite des compromis et le pays renforce sa poussée économique par des efforts politiques. En 2017, le roi Mohammed, connu pour ses tournées diplomatiques, a fait pression pour que son pays rejoigne l’Union africaine des décennies après son départ pour protester contre le groupe autorisant l’ adhésion du Sahara occidental en tant qu’État indépendant . Malgré les désaccords avec l’Union africaine sur le statut contesté du Sahara occidental, le retour récent du Maroc montre que le gouvernement opère un changement stratégique qui va au-delà de la simple défense de ses intérêts géopolitiques et d’une influence économique en Afrique.

Et en 2017, le royaume a demandé à adhérer à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), une union régionale composée de 15 pays. À mesure que le syndicat met en place un programme de libéralisation du commerce, l’adhésion à part entière du Maroc faciliterait les exportations vers les pays membres en éliminant les obstacles existants. Pour le moment, les syndicats nigérians font pression pour que le Maroc ne soit pas admis, de peur d’être dominé par des multinationales marocaines expérimentées et technologiquement avancées. D’autres membres ont également exigé que le royaume assouplisse ses restrictions de déplacement pour les citoyens de la CEDEAO. Cela mettrait certaines nations européennes mal à l’aise, car cela encouragerait probablement davantage d’Afrique de l’Ouest à se rendre au Maroc dans l’espoir de se rendre illégalement en Europe.

Cependant, un accord de libre-échange continental africain en cours de négociation éclipserait tout accord commercial existant ou proposé entre le Maroc et d’autres pays. dernièrement une délégation de Rabat a assisté à une cérémonie de signature à Kigali avec des représentants de 44 autres pays africains. Cet accord de libre-échange nécessitera la ratification d’au moins 22 pays avant de prendre effet.

Première partie :http://lecourrier.info/pourquoi-les-banques-marocaines-dirigent-leurs-richesses-en-afrique-dossier-special/?fbclid=IwAR2oL0i5RtpcrKPGTWXQtCEHb_NC9qPel6Ux3Q43LrB7nx0HrPtdyi2DfGk