Acceuil ÉCONOMIE Rachid Nekkaz sur Tanger : Ils n’ont ni pétrole, ni gaz, ils travaillent
ÉCONOMIE - POLITIQUE - SOCIÉTÉ - 1 février 2019

Rachid Nekkaz sur Tanger : Ils n’ont ni pétrole, ni gaz, ils travaillent

Rachid Nekkaz n’a pas besoin de présentation. Sulfureux persoonage connue de par ses interventions vidéos sur les réseaux sociaux sur des sujets sociétaux et politiques, candidat aux futures élections présidentielles algérienne, l’homme d’affaire ne cesse de faire parler de lui.

Celui qui fit le buzz en payant les amendes pour les femmes portant une burka en France, vient à nouveau de faire parler de lui en publiant un live Facebook qu’il a réalisé lors d’une à Tanger.

En montrant une partie de métropole, essentiellement la nouvelle marina, il fait l’éloge du peuple marocain, de sa soif de travail et d’effort. Quelque chose dont nous ne sommes pas très habitués à entendre. Mais son message avait tout l’air d’un message de campagne, destiné au peuple algérien. En jouant sur les liens entre les deux peuples, il insista sur l’avance prise par le royaume dans sa voie du progrès, tout le contraire selon lui des algériens qui souffrent encore de la dictature et de l’avidité de ses dirigeants.

“Ils n’ont ni pétrole, ni gaz, ni rien, certes ils ont du phosphate, mais ici, ils travaillent”. “Normalement, le premier port d’Afrique c’est Alger, mais non, c’est Tanger, ils travaillent”.  

Président du parti MJC (Mouvement pour la jeunesse et le changement) et candidat à la prochaine élection présidentielle, M. Nekkaz était présent à Tanger dans le cadre de sa participation à une conférence sur les Amazighs en Afrique du nord.