Acceuil POLITIQUE Rentrée parlementaire: L’appareil législatif appelé à soutenir une nouvelle génération de réformes
POLITIQUE - 10 octobre 2019

Rentrée parlementaire: L’appareil législatif appelé à soutenir une nouvelle génération de réformes

 La nouvelle rentrée parlementaire, vendredi, est une occasion pour réitérer combien l’institution législative est appelée, plus que jamais, à soutenir les efforts actuels du Maroc dans un contexte inédit de développement.

De nouveau, l’appareil législatif se verra confronté à un grand nombre de défis, dont le plus décisif est la mobilisation collective des différentes composantes du parlement afin d’asseoir les bases d’un cadre législatif adéquat pour la nouvelle génération de réformes que le Maroc engagera dans la période à venir.

Dans une déclaration à la MAP, le président du groupe socialiste à la Chambre des représentants, Amam Chokrane, a indiqué que l’un des enjeux majeurs de cette rentrée réside dans le fait que le parlement doit accompagner les diverses mutations que connaît le Royaume, rappelant que ces transformations exigent un cadre législatif adapté à chaque domaine et qui répond à un certain nombre d’exigences qui devraient être encadrées par des législations précises.

Au demeurant, cet encadrement législatif des nouvelles réformes du Royaume viendra sans aucun doute s’ajouter à la vaste dynamique réformatrice que connaissent les chambres basse et haute de l’hémicycle, a-t-il fait savoir, corroborant cette analyse par le nombre important des textes soumis aux commissions parlementaires de la Chambre des représentants qui se chiffre à 28 textes, alors que le nombre des propositions de lois s’élève à 129 propositions.

La question des réformes relatives aux prochaines échéances électorales demeure essentielle lors de la prochaine législature, en ce sens que le parlement est en passe de connaître d’importants changements législatifs, et à leur tête, les discussions autour du code électoral et la loi organique relative à la Chambre des représentants.