Acceuil ÉCONOMIE Une nouvelle page s’ouvre dans les relations maroco-sud-africaines
ÉCONOMIE - POLITIQUE - 17 octobre 2019

Une nouvelle page s’ouvre dans les relations maroco-sud-africaines

 La présentation, mardi, par l’ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud, Youssef Amrani, de ses lettres de créance au Président sud-africain Cyril Ramaphosa, a été favorablement accueillie dans les milieux des analystes sud-africains, qui y voient un développement positif marquant le début d’une nouvelle ère de coopération entre deux poids lourds du continent africain.
D’imminents experts, contactés par MAP-Johannesburg, estiment que les deux pays semblent prêts à «tourner la page du passé» et se consacrer à la consolidation de leur dialogue politique en vue d’asseoir leurs relations sur une base de coopération bénéfique non seulement pour leurs deux peuples mais également pour le continent africain.
L’accréditation officielle de M. Amrani «marque la fin d’un éloignement qui a commencé après le mandat de l’ex-Président Nelson Mandela», commente Greg Mills, directeur de la Brenthurst fondation, une organisation panafricaine basée à Johannesburg.
M. Mills, auteur de plusieurs ouvrages sur le développement du continent africain, parle d’«une normalisation» des relations, qui devra baliser le chemin «pour une action conjointe des deux pays pour défendre leurs intérêts communs et ceux de l’Afrique».
Le Maroc et l’Afrique du Sud sont désormais appelés à exploiter les multiples opportunités économiques et commerciales qui s’offrent à eux, argumente-t-il, estimant que de nombreuses opportunités s’offrent pour le partenariat entre Rabat et Pretoria.
C’est l’occasion, d’après le chercheur, pour les voix de changement et de modernisation dans les deux pays de monter au créneau pour pousser vers la concrétisation de ce partenariat.